Stratégie du pôle Social

La philosophie de la stratégie du pôle social 4+4  s’inscrit dans le cadre de la capitalisation des expériences et le renforcement des efforts déployés par le Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social en matière du développement humain.

La stratégie 4+4 se fond sur quatre axes stratégiques et quatre axes d’appui afin d’accélérer la mise en œuvre du projet national  en ce qui concerne la promotion des droits de l’Homme pour un développement social durable et équitable.

 

Axe stratégique 1

APPUI INSTITUTIONNEL ET RENFORCEMENT AU PÔLE SOCIAL

1.    Restructuration des composantes du Pôle social

 ·      Préparer un nouveau projet de restructuration du Ministère et institutions sous tutelles qui répond aux besoins et aux différentes problématiques liées aux attributions du Pôle social. Cette restructuration vise aussi le renforcement des métiers de base du Pôle.

2.  Unification du Pôle social sur une base de la complémentarité 

·      Préparer un cadre contractuel entre les composantes du Pôle social concernant les services de proximité et les centres sociaux;

·      Elaborer une charte de complémentarité entre les composantes du Pôle social, dont l’objet et l’ancrage d’une culture institutionnelle qui garantie le positionnement du Pôle social en tant que Pôle d’excellence dans le domaine social.

 3.    Adoption de critères de bonne gouvernance 

·      Bâtir des relations fondées sur une base contractuelle avec les institutions sous tutelle et les directions centrales du Ministère;

·      Créer un système et des mécanismes de suivi global en se basant sur la gestion axée sur les résultats et instaurer le lien entre la responsabilité et la reddition des comptes

·      Contrôler et unifier les procédures entre les différentes directions et composantes du Pôle social;

·      Assurer la globalisation de la gestion des ressources financières mobilisées dans le cadre de la coopération internationale

4.    Renforcement des capacités des ressources humaines 

·      Préparer et mettre en œuvre des programmes de formation au profit des ressources humaines du Pôle social, vu que l’investissement dans les ressources humaines permet d’améliorer la rentabilité, de traduire la stratégie 4+4 et de construire un Pôle social doté d’expertise et de techniques d’ingénierie sociale et véhiculant une nouvelle culture basée sur la gestion axée sur les résultats;

 ·      Soutenir des formations adéquates.

Axe stratégique 2

ENCADREMENT, ACCOMPAGNEMENT ET STRUCTURATION DE L’ACTION SOCIALE

1.     Soutenir et accompagner les acteurs du développement 

• Renforcement des capacités des acteurs et cadres des associations œuvrant dans les domaines de compétence du Pôle social, pour la promotion des capacités locales du tissu associatif et pour atteindre le professionnalisme;

• Appui financier aux associations et promotion de leurs initiatives, dans le domaine du renforcements des capacités, de la formation, des activités génératrices de revenu,de la gestion des établissements de protection sociale, de la solidarité interrelationnelle,de la lutte contre la violence à l’égard des enfants et des femmes, de la protection des Personnes âgées et le développement intégré des personnes en situation de handicap;

• Création de mécanismes de coordination sectorielle.

2.     Développer l’ingénierie sociale 

• Réalisation d’enquêtes, d’études et de rapports relatifs aux domaines d’intervention du Pôle social, afin de produire la connaissance et d’élaborer des plans d’action et des stratégies qui permettent la prise de décision, la mobilisation des acteurs et facilitent la coordination dans les domaines de la femme, de la famille, de l’enfance, des personnes en situation de handicap et du développement social en général;

• Préparation, publication et diffusion de guides de référence dans les domaines d’action du Pôle social, pour unifier les pratiques et intégrer les approches des droits humains dans les interventions des acteurs et l’ancrage des fondements de la bonne gouvernance et de la qualité.

3.     OEuvrer pour la structuration de l’action sociale au niveau territorial 

• Mise en place de schémas directeurs de l’action sociale, pour déterminer les besoins et les rôles de tous les intervenants et prévoir les réponses possibles à moyen et long terme;

• Elaboration de plans d’action régionaux dans le domaine d’intervention du Pôle social visant la promotion de la convergence territoriale des acteurs et l’accompagnement des collectivités territoriales pour l’intégration des questions de la femme, des enfants, des personnes en situation de handicap et des personnes âgées dans les plans de développement locaux;

 • Appui aux réseaux associatifs pour contribuer à la restructuration du tissu associatif,la création des liens de coordination, de coopération et de synergie entre les associations,la rationalisation de l’utilisation des ressources et la recherche de l’efficience et efficacité dans les interventions du secteur associatif.

Axe stratégique 3

Promotion de l’action de prise en charge

et de solidarité

1.      Renforcement et développement de la prise en charge d’autrui

• Fournir des services et aides techniques aux catégories en situation précaire, spécifiquement  les aides techniques au profit des personnes en situation de handicap et en situation précaire;

• Créer des structures de proximité pour répondre aux besoins territoriaux notamment les prestations de proximité de protection, et la mise en place de procédures de réglementation  pour les centres de référence et l’adoption de l’approche de qualité de prestations des établissements;

• Œuvre  à la création des Samu sociaux, l’accompagnement et le renforcement de leurs prestations;

• Adapter les établissements de protection sociale à la Loi 14-05 pour adapter leur situation réglementaire et consolider l’éthique dans l’action sociale.

 

2.      Développement de l’assistance sociale

• Institutionnalisation de la fonction des «assistante sociale» et l’élaboration du statut des travailleurs sociaux vu l’importance de cette fonction dans la restructuration des interventions publiques dans le domaine social notamment le ciblage des catégories, le suivi, le diagnostic, la contrôle, et la garantié de la bonne gouvernance des programmes sociaux;

• Mise à niveau et développent des services de médiation sociale et familiale, la médiation étant une nouvelle génération de prestations sociales et une méthode alternative pour résoudre les conflits et un moyen efficace pour prévenir la dislocation des liens familiaux et sociaux.

 

3.      Consolider les valeurs de prise en charge et de solidarité 

• Concevoir une vision pour la promotion du bénévolat précisant ses objectifs, ses moyens, ses domaines d’intervention et son orientation pour la participation au développement social;

• Organiser des campagnes de sensibilisation pour diffuser les valeurs de solidarité dans le milieu rural et urbain et entre les générations. Ces compagnes aident à accompagner les changements sociaux, à renforcer les comportements de solidarité et du respect des droits humains et à préserver les valeurs de la cohésion sociale et familiale qui caractérisent notre société;

• Lancer des programmes de prise en charge et de solidarité

Axe stratégique 4 

OEUVRER POUR LA RÉALISATION DE L’ÉQUITÉ, L’ÉGALITÉ ET LA JUSTICE SOCIALE

1.   Institutionnalisation et diffusion des principes de l’équité et de l’égalité

• Production législative pour asseoir les bases de l’équité et de l’égalité;

• Opérationnalisation du plan gouvernemental pour l’égalité 2012-2016: IKRAM à travers la coordination des actions, la mise en place d’un système d’information et de repporting périodique pour le suivi;

• Création de mécanismes pour la lutte contre la violence et la discrimination, notamment l’Observatoire national pour la lutte contre la violence à l’égard des femmes et l’Observatoire national pour l’amélioration de l’image de la femme dans les médias et d’autres établissements qui participent à la diffusion de la culture de l’égalité et la lutte contre toutes les formes de discrimination basées sur le genre.

2.   Lutte contre toute forme de discrimination, violence et exclusion 

• Mettre en place et institutionnaliser des mécanismes de veille, de signalement et de prise en charge des victimes de violence en cherchant l’innovation dans les interventions de détection précoce des enfants et des femmes en situation de danger. Ces mécanismes vont être mis en place à travers un système unifié pour la collecte des informations au niveau local, et par le renforcement des capacités des associations et des centres de proximité;

• Garantir l’accès juste et équitable aux services et espaces.

3.   Inclusion sociale à travers l’autonomisation économique 

• Appuyer les programmes et activités génératrices de revenus par l’appui des coopératives et des associations partenaires, pour commercialiser leurs produits et créer de nouveaux espaces spécialisés dans la commerce solidaire des produits des coopératives qui participent dans l’inclusion économique et solidaire des personnes en situation précaire;

• Soutenir l’entreprenariat féminin par la valorisation des initiatives des femmes et l’appui des projets d’intégration des jeunes entrepreneures;

• Préparer et mettre en oeuvre des programmes d’autonomisation économique et sociale.

4.   Inclusion sociale à travers l’autonomisation économique 

• Renforcer l’accessibilité à l’éducation, à la formation et à la santé;

• Veiller au renforcement des chances d’accès aux postes de prise de décision sans discrimination.

 

Mesure d’appui 1

Production législative et réglementaire  

 

 

Mesure d’appui 2 

COMMUNICATION ET SENSIBILISATION

1.     Renforcement de la communication institutionnelle

• Organiser des rencontres de communication entre les différentes composantes du Pôle social;

 • Organiser des rencontres de sensibilisation et de coordination intersectorielles.

2.      Communication populaire et mobilisation sociale 

• Organiser des campagnes de sensibilisation pour encourager les actions de développement et de solidarité;

• Organiser des campagnes de sensibilisation autour des phénomènes sociaux tels que la violence à l’égard des femmes, la protection des personnes âgées, les personnes en situation de handicap et la prévention contre les phénomènes de violence à l’égard des enfants;

• Lancer des programmes radio et télévisés pour un encadrement communautaire.

Mesure d’appui 3

SUIVI ET AUDIT

1. Suivi de la mise en oeuvre des programmes 

• Mettre en place des outils de suivi de l’appui aux projets d’associations bénéficiant d’un financement

• Suivi administratif et sur le terrain des projets associatifs

2. Audit des associations bénéficiaires de l’appui 

• Activer et renforcer les organes d’inspection et d’audit internes

• Adopter l’audit externe systématique

Mesure d’appui 4

 

PARTENARIAT INSTITUTIONNEL ET COOPÉRATION INTERNATIONALE

1.     Renforcement du partenariat entre les acteurs institutionnels 

• Développer un partenariat avec les collectivités territoriales;

• Développer un partenariat avec les institutions nationales;

• Développer un partenariat avec les universités et les établissements de formation des cadres et de la recherche scientifique;

• Promouvoir le partenariat avec le secteur privé.

2. Développement et diversification des domaines de la coopération internationale

• Développer la coopération avec l’Union Européenne et le Conseil de l’Europe;

• Développer la coopération avec l’Organisation des Nations Unies;

• Développer la coopération avec les institutions et les agences internationales;

• Renforcer la coopération avec la Ligue des Etats Arabes et l’Organisation de la Femme Arabe;

• Développer la coopération bilatérale et multilatérale.

3. Mise en place d’un programme de coopération Sud – Sud 

• Développer la coopération avec le groupe de Sahel et Sahara;

• Développer les relations de coopération avec les pays africains;

• Développer des relations de coopération avec les pays d’Amérique latine;

• Développer des relations de coopération avec les pays asiatiques.