Formation continue

En parallèle à la formation initiale et en vue de contribuer à l’amélioration des compétences des acteurs œuvrant dans le domaine du développement social, l’INAS organise des sessions de formation continue pour les intervenants sociaux et des cadres relevant de différentes institutions associatives ou institutionnelles.


L’objectif de la formation est de donner à ces bénéficiaires un savoir-faire managérial, leur facilitant l’acquisition de connaissances opérationnelles, des savoirs être et des moyens conceptuels, analytiques et méthodologiques leur permettant de mieux maîtriser leur propre pratique d’intervention.


 Les formations continues s’organisent en partenariat avec des organismes internationaux tels : L’UNICEF, L’OIM, L’AECID ou dans le cadre des relations liant le Ministère de la solidarité,de la Femme, de la famille, et du Développement Social avec des administrations nationales, telles : la Défense Nationale dans le cadre de formation des sous officiers relevant des instituts Royaux d’Ifrane et de Kenitra. Ces formations s’organisent également dans le cadre des relations de coopération intergouvernementales avec le MSFFDS  et  d’autres pays africains en vue de former et de recycler des cadres à l’INAS.


A cet effet l’INAS met à disposition une logistique développée, un espace accueillant des moyens didactiques variés et spécifiques et des personnes ressources qualifiées en vue d’être à la hauteur des attentes de ces acteurs sociaux.


La particularité de ces formations continues à l’INAS, réside essentiellement dans les contenus ciblés qui répondent à des exigences pratiques et  fonctionnelles des bénéficiaires concernés. De même dans la plus part des cas, c’est le même effectif qui bénéficie de tout le package de formation, ce qui impacte positivement les taches et le rendement du bénéficiaire dans son institution de travail. Les axes de formation concernent essentiellement des approches basées sur les droits humains et des savoirs techniques ou des savoirs-être.  Tels :

 

  • l’approche basée sur les droits de l’enfant ;
  • L’approche genre : intégration dans les projets de développement et institutionnalisation dans les politiques publiques,
  • la communication dans la relation d’aide, 
  • la médiation familiale ;
  • le montage et gestion de projets de développement,
  • les activités génératrices de revenus,
  • la gestion financière et comptable des associations