La 2ème Enquête Nationale sur la Prévalence du Handicap

La 2ème Enquête Nationale sur la Prévalence du Handicap

Une décennie après la réalisation de la première enquête nationale sur le handicap, le Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social a lancé, en 2014, une deuxième  enquête sur la prévalence du handicap au Maroc.

Plusieurs facteurs sont à l’origine du lancement de cette enquête nationale, que ce soit  ceux relevant  des profondes mutations que connaît le domaine des politiques sociales dans notre pays depuis une décennie à travers les programmes initiés, ou de l’intérêt  croissant porté à la situation et aux droits des populations, exposées à la précarité dont les personnes  en situation du handicap.

En présentant un aperçu exhaustif sur le processus d’élaboration et de lancement de cette enquête nationale, nous souhaitons attirer l’attention des différents  acteurs sur les objectifs et enjeux liés à ce projet et sur ses retombées internationales et nationales.

Présentation de l’enquête Nationale sur la Prévalence du Handicap

 

Rapport détaillé de la deuxième enquête nationale sur le Handicap au Maroc

 

 

 

 

Objectifs et résultats escomptés de l’enquête

Le premier objectif demeure la mise en place d’une nouvelle base de données statistique à dimensions quantitatives et qualitatives sur le handicap au Maroc. Cette base de données aura pour  fonction principale de faciliter la mesure du degré  de prévalence du handicap à l’échelon national et au niveau des régions. En effet, elle devrait contribuer à identifier les manifestations quantitatives et qualitatives des situations de handicap dans notre pays et leur portée.

Ce travail de terrain a également pour ambition d’évaluer de quelle façon les personnes handicapées accèdent aux structures de santé, à l’emploi, à l’éducation et de mettre en exergue les principaux obstacles qui bloquent leur accès à ces services.

Les résultats de l’enquête devraient permettre aux différents intervenants, par ailleurs, de  repérer les besoins des personnes en situation de handicap et de veiller à l’adéquation entre les prestations et services dispensés par les organismes publics, privés et associatifs.


Ces objectifs doivent permettre d’atteindre un certain nombre de résultats :

  • Définir les types du handicap et leur sévérité au Maroc
  • Déterminer les types de déficience et la nature de l’assistance requise en fonction du milieu social et des spécificités socio-économiques; déclinés sur le plan régional
  • Analyser les facteurs environnementaux qui stimulent ou freinent la participation sociale, particulièrement lorsque ceux-ci interagissent avec des facteurs à connotation personnelle
  • Mesurer le degré d’utilisation des structures institutionnelles et services sociaux et publics, selon le milieu de résidence et en fonction du profil socio-économique des personnes en situation de handicap
  • Mesurer la proportion de l’accès aux structures institutionnelles et associatives ainsi que le rayonnement et l’efficacité de leur action sociétale de ces dernières
  • Mesurer du degré de jouissance du droit à la vie
  • Identifier les ressources humaines et les moyens matériels et financiers disponibles dans les secteurs public et privé, dans la perspective de les mobiliser pour assurer  l’insertion des personnes en situation de handicap fonctionnel, permanent ou temporaire
  • Analyser l’adéquation des besoins spécifiques des personnes en situation de  handicap et les réponses apportées par les acteurs nationaux concernés par la question du handicap
  • Analyser les attentes propres aux personnes une situation de handicap (appréciation personnelle)
  • Identifier les associations qui opèrent dans le domaine du handicap et les institutions/structures d’accueil à l’échelon national
  • Concevoir et produire une base de données concernant l’état du handicap et des personnes en situation de handicap
Methodologie de l’enquête

Méthodologie de l’enquête quantitative:

La recherche empirique, en matière de sciences sociales et de statistiques, exige l’adoption d’une méthodologie de travail appropriée pour pouvoir disposer d’une large représentation de la population qu’il est envisagé d’enquêter afin de garantir la livraison d’un travail de haut niveau.

1.    Choix de la méthode d’échantillonnage :

La méthodologie de l’échantillonnage choisie est la méthode probabiliste. Cette approche implique que  chaque élément de la population a une probabilité connue et non nulle d’appartenir à l’échantillon.

2.    Base de Sondage :

L’échantillon porte sur l’ensemble du territoire national et couvre les ménages des différentes couches sociales. La base de sondage à partir de laquelle on tire cet échantillon est l'échantillon-maître de la Direction de la Statistique pour la réalisation  de ses enquêtes auprès des ménages.

3.    Taille de l’échantillon :

La détermination de la taille de l’échantillon de ménages doit tenir compte des domaines visés par l’étude. L’objectif est de disposer d’une estimation fiable des indicateurs nécessaires à la mise en place de politiques qui tiennent compte des spécificités régionales et du milieu de résidence (urbain / rural). 

En concertation étroite avec les services du Ministère et le HCP, l’échantillon est constitué de 16044 ménages. Cette taille importante assure un niveau de précision de 95%, et  marge d’erreur  entre 1 et 3%  selon les régions.

Le plan de sondage est de type stratifié. Les strates retenues reposent sur le critère «type d’habitat» du milieu urbain :

  • Luxe
  • Moderne
  • Nouvelle médina
  • Ancienne médina
  • Habitat précaire et clandestin

Dans le milieu rural, l’enquête touche des provinces et des communes rurales stratifiées selon leur spécificité (plaine, montagne ou plateaux, zones sahariennes).

4.    Ventilation de l’échantillon :

Le tableau ci-après présente en détails la répartition de l’échantillon global sur les 16 régions du Maroc et selon le milieu Urbain/Rural:


5. Collecte des données :

La détermination  du taux de prévalence des personnes en situation de handicap et  l’analyse approfondie des situations de handicap se feront  à travers une architecture en  trois parties :

  • L’identification des ménages : retrace le profil socio-démographique des ménages enquêtés. Ceci permet de comparer les données entre les ménages qui ont en leur sein une ou plusieurs personnes en situation de handicap et ceux qui ne sont pas concernés par le handicap, il est ainsi possible d’établir si des corrélations existent entre les caractéristiques sociodémographiques des ménages et l’existence de situation de handicap.
  • La phase de «filtrage» : permet  d’identifier les personnes en situation de handicap au sein des ménages de l’échantillon. Il  est fondé sur le set des 6 questions filtres du protocole du Washington group (comité d’experts international, issu de la Commission de statistique des Nations Unies qui joue un rôle de conseil en vue de faciliter la mesure du handicap et les comparaisons de données entre pays.
  • L’Analyse détaillée des situations du handicap » : la personne considérée comme éligible, fait l’objet  du questionnaire « personnes en situation de handicap » comportant plusieurs modules (déficiences et causes, accessibilité, intégration scolaire et professionnelle, environnement  familial, accès aux soins, revenus et emploi etc.…)

Méthodologie de l’enquête qualitative:

L’enquête qualitative  concerne les divers acteurs et intervenants dans les champs des personnes en situation  de handicap au niveau central, et régional.

1. Niveau régional : organisation de focus group ONG et institutionnels dans le but de :

  • Réaliser un état des lieux au niveau des régions choisies quant à l’implication et aux modes d’intervention de coordination des différents acteurs œuvrant dans le domaine du handicap, dans leur diversité,  en matière d’intégration scolaire et de  formation professionnelle
  •  Recueillir leur appréciation et leur évaluation sur les différentes initiatives engagées dans leur région, par eux et  par différents opérateurs publics privés et associatifs, ainsi que l’expression de leurs attentes et besoins en prestations  dans le domaine de l’intégration scolaire et professionnelle des personnes en situation de handicap et collecter suggestions et bonnes pratiques

2. Niveau central : Entretiens approfondis avec le  personnel responsable de la gestion du handicap  au niveau gouvernemental, en particulier : Ministère de la Solidarité de la Femme, de la Famille et du Développement Social (MSFFDS), Ministère de la Santé, Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, Ministère de l’Emploi et des Affaires Sociales, Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT).

Phases de l’étude

- La première phase est consacrée à la présentation de la méthodologie de travail et aux modalités de réalisation de l’enquête ; elle comporte le protocole de l’enquête qui délimite la base d’extrapolation et le procédé suivant lequel sont choisis les échantillons représentatifs, le système de collecte et de traitement des données et les indicateurs qui servent de base pour contrôler la qualité de l’enquête ;

- La deuxième phase consiste à présenter la base de compilation des données (questionnaires de l’enquête à l’attention des personnes en situation de handicap et des personnes intéressées par les questions du handicap) ;

- La troisième phase correspond à l’étape de centralisation et d’inclusion des données de l’enquête, et d’extrapolation des résultats ;

- La quatrième étape est dédiée au traitement et à l’analyse des données et à la mise en place d’une base de données au sein du Ministère qui ouvre l’opportunité de parvenir à des extrapolations et déductions à partir de ces données ;

- La cinquième phase est celle de la traduction du rapport final, sur les résultats de l’enquête, en langue arabe.



 

Dans le même dossier :

La 1ère Enquête Nationale sur la Prévalence du Handicap
Ne disposant pas de données statistiques officielles sur le handicap, le Maroc se basait dans ses programmes uniqueme ...