• VOUS ÊTES ICI :
  • Accueil
  • la protection de l’enfance au centre de l'action gouvernementale

la protection de l’enfance au centre de l'action gouvernementale

la protection de l’enfance au centre de l'action gouvernementale

Mme Bassima Hakkaoui, Ministre de la solidarité, de la Femme ,de la Famille et du Développement social, a souligné  mardi 3 mai 2016 à Rabat que la politique publique intégrée pour la protection de l’enfance constitue la réponse nationale contre toute forme de  violence à l’égard des enfants et le moyen adéquat contre toute forme d’exploitation ou de discrimination les visant.

L’allocution de Mme la Ministre, lue par M Larbi Tabit, Secrétaire Général du département  en ouverture des travaux de la réunion de la commission technique issue de la commission ministérielle chargée du suivi des politiques et des plans nationaux dans le domaine de la promotion et de la protection de l’enfance, a rappelé la responsabilité majeure de cette commission technique dans la préparation et le suivi des missions dévolues à la commission ministérielle présidée par M le chef du gouvernement, notamment toutes les recommandations revêtant un caractère législatif ou organisationnel. 

Cette commission a aussi comme principale mission celle de garantir la coordination inter sectorielle et le suivi de la mise en œuvre des conventions internationales relatives à la question de l’enfance et de prendre les dispositions et décisions nécessaires afin de dépasser les problématiques pouvant survenir lors de l’application des politiques et plans nationaux en matière de protection de l’enfance, a souligné Mme la Ministre.

Elle a également rappelé aux représentants des différents départements ministériels présents, que depuis octobre 2015, des étapes majeures ont été franchies dans la déclinaison effective de la politique publique intégrée pour la protection de l’enfance, à travers une démarche progressive dans sa mise en œuvre et une vision partagée de la complémentarité inter sectorielle pour la réalisation des mesures issues des objectifs stratégiques. La démarche participative a été également, selon les termes de l’allocution de Mme la Ministre, au cœur de ce travail commun et qui a impliqué à côté des institutions gouvernementales, des associations spécialisées dans les questions liées à l’enfance et les enfants eux même.

Il est à noter que lors de cette rencontre, modérée par M le secrétaire général du MSFFDS et Monsieur le directeur de « la protection de la famille, de l’enfance et des personnes âgées », le projet de programme national exécutif a été présenté et fit l’objet d’échange et de discussions profondes pour la finalisation de ses dispositions dans la perspective de sa présentation prochaine à la commission ministérielle. Il est à rappeler également que ce programme national exécutif se compose de cinq objectifs stratégiques qui sont en l’occurrence le renforcement du cadre juridique pour la protection de l’enfance, la mise en place de mécanismes territoriaux intégrés et de critères pour les institutions et les pratiques, la promotion des critères sociaux de protection et la création d’un système d’information de suivi , d’évaluation et de contrôle.