• VOUS ÊTES ICI :
  • Accueil
  • Mme Jamila Elmossali représente Sa Majesté le RoiMohammed VI au Sommet mondial sur le genre de Kigali

Mme Jamila Elmossali représente Sa Majesté le RoiMohammed VI au Sommet mondial sur le genre de Kigali

Mme Jamila Elmossali représente Sa Majesté le RoiMohammed VI au Sommet mondial sur le genre de Kigali

Mme Jamila Elmossalli, la Ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Égalité et de la Famille, a représenté , Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Sommet mondial sur le genre de 2019, qui a débuté lundi dans la capitale rwandaise. Mme El-Moussalli dirige une délégation marocaine au sommet, qui reconnaît la participation des chefs d'État, des ministres, des experts, des acteurs économiques, des investisseurs et des représentants de la société civile, et cherche des moyens de stimuler l'innovation afin de faire progresser l'égalité entre les hommes et les femmes.".

Organisée par le gouvernement rwandais et la Banque africaine de développement, la cérémonie d'ouverture a été marquée par la participation du président rwandais, Paul Kagame, du président de l'Ethiopie, Sahle-Work Zewde, du président du groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Ayodeji Adesina, et du président de la Commission de l'Union africaine, Musa Faki Mohamed .

À l'ouverture du Sommet, le Président rwandais a souligné que la question de l'égalité des sexes devait constituer la base permanente de toutes les initiatives, insistant sur la nécessité de redoubler d'efforts pour autonomiser les femmes. « Plus les femmes participent au processus de prise de décision, plus la société gagne » a-t-il déclaré..

Pour sa part, M. Adesina a déclaré que la Banque africaine de développement participait depuis de nombreuses années à la promotion de l'égalité des sexes, soulignant que la Fondation avait lancé plusieurs initiatives pour combler le déficit de financement des femmes en Afrique, telles que l'Initiative africaine, « une action positive en faveur des femmes  à grande échelle Afrique »

M. Adesina a ajouté que Le Sommet a été l’occasion de partager des bonnes pratiques stimulant la créativité afin d’accélérer les progrès en matière d’égalité des sexes..

Au sommet de Kigali, des discussions sont en cours sur des questions telles que « l'élan croissant des financements innovants », les « mécanismes de promotion de la femme dans la société »' et les « 'obstacles à l'égalité des sexes ».Parmi les contraintes identifiées par les participants le premier jour, il y avait l'impunité et un soutien institutionnel insuffisant pour les programmes nationaux de promotion de l'égalité des sexes et le manque de sensibilisation aux problèmes des femmes marginalisées, notamment les abus sexuels.

.Selon les organisateurs, le lancement d'un mécanisme novateur de partage des risques dans le cadre de l'Initiative d'action positive en faveur des femmes en Afrique constituera l'un des points forts de cette réunion de trois jours.

Cette initiative a bénéficié d’un soutien de 251 millions de dollars des chefs d’État du G7 et de 61,8 millions de dollars de plusieurs partenaires de la Banque africaine de développement dans le cadre de l’Initiative de financement de l’entreprenariat féminin.