• VOUS ÊTES ICI :
  • Accueil
  • Mme Bassima Hakkaoui: Une légère baisse de la prévalence de la violence à l'égard des femmes au Maroc

Mme Bassima Hakkaoui: Une légère baisse de la prévalence de la violence à l'égard des femmes au Maroc

Mme Bassima Hakkaoui: Une légère baisse de la prévalence de la violence à l'égard des femmes au Maroc

Mme Bassima Hakkaoui, Ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social, a dévoilé, le mardi 14 mai 2019 à Rabat,  les résultats préliminaires de la deuxième enquête  nationale sur la prévalence de la violence à l'égard des femmes au Maroc, avec un taux national de 54,4%, dont 55,8% en milieu urbain. 51,6% dans les zones rurales.

Lors  de la conférence de presse organisée par le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social pour présenter ces résultats préliminaires, Mme Bassima Hakkaoui  a passé en revue les indicateurs les plus importants de cette enquête  nationale, confirmant que la violence psychologique était la forme la plus répandue: 49 % des femmes en souffraient tandis que 15% étaient victimes de violences physiques.

Les résultats préliminaires de l’enquête  ont montré également que 13,4% des femmes étaient exposées à la violence sur Internet et que les groupes de jeunes âges étaient les plus vulnérables à la cyber-violence.

Mme la Ministre  a révélé également que 54,4% des femmes avaient subi une seule forme de violence et  32,8% ont été victimes de plus d'une forme de violence, alors que seules 6,6% de femmes victimes de violences  ont porté plainte, à raison de  7,7% dans les zones urbaines, et 4,2% dans les zones rurales.

Cette deuxième enquête  nationale, lancée par le Ministère de la famille, de la solidarité, de l'égalité et du développement social fin 2017, devrait permettre de disposer de nouvelles données sur la prévalence de la violence basée sur le genre ,et identifier les différents facteurs et causes de la violence,  à la lumière des transformations sociales et comportementales que connait  la société marocaine.

A noter, que la deuxième enquête  nationale a couvert  du 2 janvier au 10 mars 2019, les douze régions du royaume, et a été réalisée par une équipe de 60 chercheurs  terrains, 15 observateurs, en plus d’une équipe de techniciens et de statisticiens.