• VOUS ÊTES ICI :
  • Accueil
  • Mme Bassima Hakkaoui appelle au renforcement des efforts arabes pour améliorer la situation de l'enfance et de la famille et à l'échange des meilleures pratiques

Mme Bassima Hakkaoui appelle au renforcement des efforts arabes pour améliorer la situation de l'enfance et de la famille et à l'échange des meilleures pratiques

Mme Bassima Hakkaoui appelle au renforcement des efforts arabes pour améliorer la situation de l'enfance et de la famille et à l'échange des meilleures pratiques

Mme Bassima Hakkaoui, Ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social, a appelé à un renforcement des efforts arabes pour promouvoir la situation des enfants et de la famille dans le monde arabe. Intervenant  lors de la clôture de la huitième session du Comité de la famille arabe, et la vingt-deuxième session du Comité de l'enfance arabe, organisé par le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social en collaboration avec le Secrétariat général de la Ligue des États arabes les 26, 27 et 28 septembre 2018 à Rabat, Madame la Ministre  a souligné que l'ampleur des défis en matière de protection de la famille et des enfants arabes nécessite le renforcement de cette coopération régionale,  le partage des meilleures pratiques dans ce domaine, d’autant plus qu’il existe plusieurs dénominateurs communs qui sont la religion l’histoire et la culture.

Mme la Ministre a par ailleurs présenté  les efforts déployés par le Royaume du Maroc pour améliorer la situation de la famille, en particulier le principe d'égalité entre hommes et femmes et le renforcement des peines prévues pour les personnes responsables de la négligence ou de la déstabilisation de la famille, et La mise en place d'une institution judiciaire spécialisée en matière de la  famille. Elle a également souligné les efforts déployés par le Royaume pour élaborer une stratégie nationale de protection de la famille, ainsi que pour le développement de programmes et de politiques publics destinés à faire face aux mutations sociales, économiques, culturelles et morales affectant les familles et  renforçant ainsi la cohésion familiale.

Ces trois réunions, auxquelles ont assisté des représentants de tous les pays arabes, comprenaient des ministres et des responsables gouvernementaux  des pays arabes concernés par la question de l’enfance et de la famille, ainsi que des organismes nationaux et internationaux de la société civile arabe spécialisées dans le domaine, ont formulé un certain nombre de recommandations et de propositions, parmi les plus importantes la préparation d'un guide sur la réglementation de l'utilisation des moyens de communication modernes pour la cohésion de la famille et la prise de conscience de ses dangers, en plus de la préparation du programme de développement de l'investissement pour l'enfance dans le monde arabe à l'horizon 2030 et de la création d'un observatoire des droits de l'enfant dans les médias et l'adoption du Guide arabe pour une justice adaptée aux enfants.