• VOUS ÊTES ICI :
  • Accueil
  • Le Comité des droits des personnes handicapées de l'ONU salue son dialogue interactif avec le Maroc

Le Comité des droits des personnes handicapées de l'ONU salue son dialogue interactif avec le Maroc

Le Comité des droits des personnes handicapées de l'ONU salue son dialogue interactif avec le Maroc

Le Comité des droits des personnes handicapées de l'ONU a exprimé sa reconnaissance pour le dialogue constructif qui a caractérisé le premier dialogue interactif du Royaume du Maroc, tenu les 16 et 17 août 2017 à Genève, dans le cadre de la dix-huitième session du comité.

Ainsi, dans son rapport final sur le premier dialogue interactif avec le Maroc, le Comité des droits des personnes handicapées a salué les dispositions de la constitution de 2011 qui a stipulé dans son préambule  des mesures interdisant toute forme de discrimination fondée sur le handicap et toutes les mesures à caractère législatif prises depuis la ratification de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, notamment la Loi 97.13 relative à la protection et la Promotion des Droits des Personnes Handicapées.

Le Comité a également salué l’adoption par le Royaume du Maroc d'une politique publique intégrée de protection des droits des personnes handicapées, fondée sur des programmes et des mesures visant à appliquer les dispositions de la Convention internationale. Ces dispositions concernent entre autres le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social. Le ministère des Finances pour le Fonds de la cohésion sociale, en plus des mesures prises par le ministère de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle à travers des notes et des circulaires pour que les personnes handicapées jouissent de leur droit à l’éducation.

Tout en appréciant à la fois l’interaction positive du Comité des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées lors de ce premier dialogue interactif avec le Royaume du Maroc, et la participation de nos institutions nationales, représentées par le Conseil national des droits de l'homme, et les associations de la société civile, nous profitons de cette occasion pour rappeler le grands chantier ouvert par le Ministère de la famille, de la solidarité, de l'égalité et du développement social pour la déclinaison de la loi cadre, et l'adéquation de la législation nationale avec ses dispositions.

Nous profitons également de cette occasion pour annoncer un programme de communication et de concertation avec les différents acteurs gouvernementaux, parlementaires, élus,  la société civile, experts et professionnels des médias, dans lequel nous présenterons les recommandations du Comité des Nations Unies concerné et amorcer un échange autour des solutions visant à promouvoir les droits des personnes handicapées, et les mesures prévues dans le cadre du Plan d'action national pour la mise en œuvre de la politique publique dont les termes se recoupent parfaitement avec ces recommandations.